PRÉPARATION PHYSIQUE

Vos chaussures de running, c’est le pied !!

Votre note: - / 5

Entorse de la cheville, instabilité du péroné, jambe plus courte que l’autre entraînant une scoliose ou lordose… Voilà tout ce que l’on peut entendre dans les pathologies des rugbymen. A chaque foulée sur le terrain de rugby, ou dans le gymnase, l’impact de la chaussure avec le sol représente deux à trois fois le poids du corps et a une répercussion sur l’ensemble des articulations des chevilles aux cervicales. De quoi générer bon nombre de pathologies si chaque foulée n’est pas équilibrée et contrôlée.

Depuis une dizaine d’années, on voit l’apparition de podologues associés aux ostéopathes, dans les corps médicaux des clubs amateurs. Leur première question est « quels sont les chaussures avec lesquelles vous vous entraînez ? »

Le choix de la chaussure de running reste le plus important dans la mesure où vous marchez et courrez avec. N’oublions pas que dans ces situations les forces exercées par le pied rencontrent les pressions inverses renvoyées par le sol. Dans cet article, notre but est de vous donner les armes et les connaissances pour bien choisir la chaussure qui va vous suivre, vous porter et vous sécuriser dans la plus part de vos pratiques extra-rugbystiques comme rugbystique.

 

Quel coureur je suis ?

Tous les coureurs n’ont pas la même foulée et tous les pieds ne touchent pas le sol de la même manière. Pour savoir quel est votre type de foulée, il vous suffit de prendre une de vos paires de chaussures usagées, de la poser sur une surface plane et d’observer l’usure de la semelle.

 

 

  • Si elle est usée sur l’intérieur, vous êtes ce que les spécialistes appellent un Pronateur (environ 50 % de la population). Le coureur pronateur se distingue par sa voute plantaire qui s’affaisse, occasionnant une bascule brutale de son pied vers l’intérieur. Le pronateur déroule son pied sur le bord interne.
  • Si c’est sur l’extérieur, vous êtes Supinateur (10 % de la population).
  • Enfin, si l’usure est répartie sur l’ensemble de la semelle, votre foulée est dite Universel. 
Le coureur universel se caractérise par son absence d’appuis latéraux excessifs. L’attaque se fait sur le bord extérieur du talon, puis l’appui s’effectue sur tout le pied en suivant un axe droit.

 

Des chaussures à mon poids

Le poids est également un des critères les plus importants à prendre en considération lors de votre préparation physique ou de vos entraînements en salle.

On ne choisit pas le même modèle de chaussures selon que l’on pèse 70 ou 100 kg.

Au dessus de 80 kg, il est conseillé de donner la priorité à l’amorti, de privilégier une gomme plus ferme au niveau du talon. Les rugbymen qui font moins de 80 kg peuvent adopter des chaussures plus légères (entre 150 et 250 grammes), ce que ne peuvent pas faire les autres.

 

Durée de vie de vos chaussures de running

Les chaussures de running ne corrigent pas les défauts de votre foulée mais les atténuent.

Le vieillissement de vos chaussures se caractérise par la perte de gomme sous la semelle ou le tassement des composantes amortissantes. Ces pertes vont  entraîner des perturbations dans le contrôle de votre foulée, voir amplifier les déséquilibres et les risques de blessures. Le renouvellement régulier des chaussures est important pour garder la même stabilité et la même foulée.

On partira sur un renouvellement annuel pour ceux qui pratiquent la course plus de 2 fois par semaine. Pour ceux qui utilisent leur « running » une fois par semaine ou qui les portent dans la vie de tous les jours, elles devront être changées au plus tard après 2 ans d’utilisation.

Si votre ancienne paire de chaussures vous convenait parfaitement, n’hésitez pas à racheter le même modèle. L’adaptation sera rapide et vous n’aurez pas de mauvaise surprise. Si, en revanche, vous n’étiez pas «  très bien dans vos baskets », changez !

 

Où acheter mes chaussures de running

Les marques de sport ont prévu des modèles adaptés à chaque type de pied. Même si elles ne vendent pas uniquement des articles liés à la course à pied, les enseignes comme Décathlon, Intersport ou Go Sport proposent de nombreux modèles de chaussures. Les vendeurs du rayon concernés sont généralement de bons conseils et vous permettent d’essayer les modèles.
Vous pouvez même négocier la possibilité d’être «  satisfait ou remboursé » après 2 ou 3 essais sur vos séances habituelles, ce qui reste intéressant lorsqu’on achète une paire de chaussures à 150 € …

Sur leur site Internet, Décathlon, Go Sport, i-run.fr ont mis des fiches conseils à la disposition des internautes. Le point positif de l’achat sur internet c’est le prix !!