ENTRAÎNEMENT > Attaque > Collective > Relance de jeu

Tactique: Maul proche de l’en-but adverse

maul rugby
Votre note: - / 5

Objectif:

La « MARQUE » D’une position simulant un jeu pénétrant, on doit s’organiser en ballon porté conduit par le demi de mêlée.

Cet exercice a pour but de mettre les joueurs en situation de relance de jeu après un regroupement proche de la ligne d’en-but adverse, environ 5 mètres, le ballon étant retardé. La consigne est le jeu debout en « maul », c’est une des phases de jeu que l’on voit moins fréquemment dans le rugby moderne que le jeu pénétrant et sa succession de jeux au sol.

Le jeu debout en ballon porté, ou MAUL, est une phase collective organisée et complexe, elle exige un bon niveau technique pour maintenir l’édifice en équilibre et une capacité à lutter avec des liaisons fortes entre les joueurs pour avancer vers la terre promise : l’en but adverse.

La règle n’autorise pas les joueurs à se lier entre eux avant d’arriver au contact de l’adversaire. Il est donc nécessaire de partir d’une situation de relance de jeu classique avec un N°10 pour le jeu déployé et des avants pour le jeu pénétrant. La redistribution des défenseurs adverses définit la zone faible où on construit le maul. Le réceptionneur se positionne à l’annonce du demi de mêlée, il entrera en contact avec le premier défenseur sans trop s’engager pour ne pas se faire plaquer ou se faire bloquer le ballon debout. Son premier soutien offensif vient se lier à lui, les conditions du maul sont réunies. L’objectif, c’est la MARQUE.


  • Terrain de (20m x 30m)
  • 1 collectif de 9 attaquants et 1 collectif de 9 défenseurs
  • 1 ballon
  • Plots pour matérialiser la ligne des 5m
  1. On simule un regroupement en bord de touche, à 5 mètres de l’en-but adverse, 3défenseurs Noir-Rouge et 3 attaquants  Bleu-Jaune, un genou au sol, représentent le regroupement de départ.
  2. Le ballon est au sol à la sortie du ruck, le premier attaquant le N°9 Bleu-Jaune annonce l’option de jeu : « BLACK ».
  3. La défense est en place selon les consignes données par l’éducateur «  2 joueurs au bord du ruck ».
  4. Le N°9 Bleu-Jaune transmet le ballon au N°6 Bleu-Jaune soutenu par le N°5 et le N°8 Bleu-Jaune.
  5. Le N°6 Bleu-Jaune vient percuter le défenseur, le N°8 Noir-Rouge, avec son épaule extérieure et reste debout, au contact.
  6. Le premier soutien intérieur, le N°5 Bleu-Jaune, vient se lier à lui : MAUL. Il se saisit du ballon et l’éloigne de la zone de combat en faisant écran avec son corps
  7. Le N°8 Bleu-Jaune, soutien extérieur, vient protéger le porteur de balle.
  8. Le N°1 Bleu-Jaune vient en soutien axial, il se saisit du ballon et commande la poussée : « GO ».
  9. Le N°9 dirige la manœuvre, il peut demander le ballon si des espaces se libèrent.

La défense est positionnée selon les consignes de l’éducateur, la passe déclenche la montée défensive.

Un maul après un ruck ne peut être construit sur un ruck, il faut au moins une passe.

Les règles concernant un maul doivent être respectées tant par les attaquants que par les défenseurs.

  • diminuer le nombre de défenseur (9×7)
  • changer les consignes pour la défense afin de modifier l’option de jeu du premier joueur
  • éloigner le ruck de départ de la ligne d’en-but
  • Augmenter le nombre de défenseur (8×10)

Il faut bien faire la différence dans la pré-action selon le poste que chacun occupe dans l’organisation.

C’est la lecture de l’organisation adverse qui définie la zone de relance.

Un appui avant fort en entrant dans la percussion et un bras réactif entre l’adversaire et le ballon doit permettre au porteur du ballon de sécuriser celui-ci.

Les soutiens offensifs très réactifs sont garants d’une organisation collective anticipée.

Dans un combat collectif, il faut être en place avant les autres.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.